Accueil > Toute l'actu > Une taxe pour préserver les hortillonnages

Une taxe pour préserver les hortillonnages

Depuis le 1er septembre, les visiteurs s'acquittent d'une redevance destinée à l'entretien des 54 km de canaux que comptent les hortillonnages.

 

Un euro pour les + de 11 ans et 0,50 centime pour les 3-10 ans.

 

 

Jusqu’ici, seuls les propriétaires terriens et les barques étaient redevables d’une taxe. Ainsi, le budget (150 000 €) de l’association syndicale des canaux d’Hortillonnages (L’ASCO) dont dépend la nouvelle commission exécutive, va être complété par l’instauration de cette taxe aux visiteurs du site en barque afin d’en assurer l’entretien.

 

L’association pour la protection et la sauvegarde des hortillonnages va donc augmenter ses tarifs de 6 à 7 €. Mais aussi l’association Art & jardins Hauts de France pour son festival Art, villes et paysage, le musée des hortillonnages et l’Office de Tourisme…Bref, toutes les structures organisant des visites embarquées.

 

Avec plus de 100 000 visiteurs annuels circulant dans ce site de renommée internationale et l'activité qui s'y est développée (chambres d'hôtes, locations de barques, etc...), la fréquentation des canaux a augmenté. L'entretien est aujourd'hui nécessaire pour pouvoir continuer à naviguer dans cet écosystème fragile et le préserver.